Coup d'oeil sur les projets immobiliers des Français, le recours aux crédits et les dispositifs de prêts aidés

Quoi de neuf en matière de crédits immobiliers en France ? Depuis le début de l’année, les taux d’intérêt sont au plus bas, les conditions d’accès au Prêt à Taux Zéro ont été étendues. Rarement l’accession à la propriété aura été autant facilitée pour les ménages français. Alors que s’ouvre la période de l’année la plus riche en matière de transactions immobilières, Ipsos et BoursedesCrédits se sont associés pour dresser un état des lieux des projets immobiliers des Français, du recours aux crédits et aux dispositifs de prêts aidés.


LA PROPRIÉTÉ IMMOBILIÈRE : TOUJOURS AUSSI IMPORTANTE AUX YEUX DES FRANÇAIS

Posséder son logement est un souhait très fort chez les jeunes et les locataires, signe que l’accession à la propriété est une aspiration très profonde pour nombre de ménages.

Pour une très large majorité de Français (91%), être propriétaire de son logement est quelque chose d’important, c’est même « essentiel » pour près d’une personne interrogée sur deux (47%).
Le souhait de devenir propriétaire est encore plus marqué chez ceux qui n’ont pas encore sauté le pas : les plus jeunes (essentiel pour 58% des 25-34 ans) et les locataires (63%).

BEAUCOUP DE FRANÇAIS ONT UN PROJET IMMOBILIER EN TÊTE

Pour eux, le crédit immobilier est un point de passage incontournable pour le mener à bien. Mais en matière de crédit, l’égalité des chances n’est pas toujours la règle.

22% des Français envisagent d’acheter un bien immobilier dans les trois prochaines années. L’achat d’un premier logement est au cœur des projets immobiliers des Français : 29% des locataires pensent acheter un logement dans les trois ans pour l’occuper, contre 11% des propriétaires.
Le crédit immobilier est une étape nécessaire du parcours d’achat. 86% de ceux qui projettent d’acheter contracteront un prêt auprès d’un établissement financier.
Le crédit immobilier est la norme pour la majorité des Français : 62% en ont déjà contracté un au cours de leur vie (73% des plus de 35 ans). 33% des Français remboursent actuellement les mensualités d’un crédit immobilier.
Sans surprise, le fait de rembourser un crédit varie en fonction de l’âge (54% des 35-44 ans, contre 17% des 60-75 ans). Il est aussi fonction de la catégorie socio-professionnelle (54% des cadres contre 36% des ouvriers). Malgré la faiblesse des taux et les dispositifs d’aides, il est toujours plus difficile pour les plus fragiles d’accéder au crédit.

LE PTZ : LA STAR DES PRÊTS AIDÉS

C’est le dispositif le plus connu et celui qui compte le plus grand nombre de bénéficiaires. Cela étant, les règles du PTZ sont mal connues des Français, y compris de ceux qui envisagent d’acheter dans un futur proche. Les résultats soulignent la nécessité d’accompagner les particuliers dans le financement de leurs projets immobiliers.

74% des Français ont déjà entendu parler du PTZ du Gouvernement. Ce dispositif est largement plus connu que le prêt Action Logement (56%) et que les prêts à taux zéro des collectivités territoriales (52%), qui disposent tout de même d’une assez bonne visibilité.
Depuis sa création en 1995, le PTZ a rencontré les faveurs du grand public : 14% des Français en ont déjà bénéficié. Les bénéficiaires sont avant tout issus des classes moyennes : cadres (18%), professions intermédiaires (21%) et employés (18%).
Pour autant, le niveau d’information du grand public sur le fonctionnement du PTZ est plutôt limité, y compris auprès des personnes qui ont un projet immobilier dans les trois mois. 40% d’entre elles ne savent pas que le PTZ concerne uniquement les locataires, 49% n’ont pas entendu parler de la révision des conditions d’accès du début d’année.

LES AVANTAGES DU PRÊT À TAUX ZÉRO GAGNERAIENT À ÊTRE MIEUX CONNUS 

Cela inciterait en effet les Français à investir dans la construction de logements, la rénovation, ou dans les zones où l’offre en logement est tendue.

Pour bénéficier de conditions d’emprunt plus avantageuses, 41% des Français qui ont un projet immobilier sont prêts à acheter sur plan dans le neuf, 39% à chercher un bien dans les zones où le montant des aides est plus important et 38% à acheter un bien dans lequel les travaux sont importants. S’il demeure limité, le pouvoir incitatif des prêts aidés n’en demeure pas moins une réalité.



Fiche technique :
Étude réalisée online, du 17 au 18 mai 2016, sur 1 101 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans à 75 ans, selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession, catégorie d’agglomération, région).

Vincent Dusseaux

Directeur d'études, Ipsos Public Affairs

Vincent Dusseaux

Directeur d'études, Ipsos Public Affairs

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

A la une en ce moment :