C’est l’été, la saison préférée des Français pour manger des fruits et légumes frais, froids et rafraîchissants !

Interfel et le CNIPT ont créé avec Ipsos le Baromètre saisonnier des fruits et légumes frais et de la pomme de terre : une vague pour chaque saison afin d’analyser l’évolution de la perception des fruits et légumes frais et de la pomme de terre tout au long de l’année. Cette deuxième vague de l’étude, consacrée à l’été, propose un focus sur le mode d’achat des fruits et légumes frais et de la pomme de terre, ainsi que sur les différents profils d’acheteurs français.

 


INFOGRAPHIE
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Infographie


L’ÉTÉ, LES FRANÇAIS CRAQUENT POUR LES FRUITS ET LÉGUMES FRAIS !

Rien de nouveau sous le soleil ? Si, dans les assiettes ! Ainsi, pour 74% des Français, l’été est la saison durant laquelle ils consomment la plus grande quantité de fruits, contre 19% au printemps, 6% en hiver, et seulement 1% à l’automne. Même tendance concernant les légumes : 39% des Français déclarent en consommer davantage en été, 30% au printemps, 26% en hiver, 5% en automne.

Sans doute en raison des fortes chaleurs, les Français veulent manger des fruits frais qu’ils aiment croquer à pleines dents (à 87%), ou déguster en salade (à 39%). Côté légumes, c’est aussi la consommation crue (en salade ou en crudités) qui est de loin la plus appréciée pendant l’été (à 86%), devant la cuisson à la vapeur (44%), au wok (34%) ou en tarte (25%).

Concernant la pomme de terre, là aussi, l’envie de fraîcheur se fait ressentir. Les Français sont 57% à apprécier les manger en salade pendant l’été, tandis que d’autres modes de dégustation très populaires au printemps le sont moins pendant l’été (frites, purée, gratin…).

L’été, c’est aussi le moment des vacances et des grands départs pour certains et à cette occasion, les Français déclarent manger encore plus de fruits (52%) et de légumes (33%).

FRAISE ET TOMATE, STARS DE L’ÉTÉ SUR LES ÉTALS !

De tous les « légumes » d’été, c’est la tomate qu’ils préfèrent ! Les Français sont 76% à beaucoup aimer la tomate, devant la salade/laitue romaine (60%), la pomme de terre primeur (59%), les haricots verts (57%), et le concombre (55%).

En revanche, côté fruits, la tomate fait face à l’une des stars incontestées parmi les fruits : la fraise, avec 81% des Français qui déclarent l’aimer beaucoup, devant la cerise (76% l’aiment beaucoup), le melon (76%), la pêche (72%), la nectarine (71%), la fraise des bois (69%), l’abricot (69%), et la framboise (67%).

ET QU’EN EST-IL DÉSHABITUDES D’ACHAT DES FRANÇAIS POUR LES FRUITS ET LEGUMES FRAIS ?

Sans surprise, les Français achètent des fruits et légumes frais très régulièrement. Ils achètent leurs fruits toutes les semaines (83%, dont 53% en achètent une fois, et 30% plusieurs fois par semaine). La même fréquence pour les légumes : 75% s’en procurent au moins une fois par semaine, dont 51% en une fois et 24% plusieurs fois par semaine. La fréquence d’achat des pommes de terre fraîches est plurimensuelle et 27% des Français en achètent de manière hebdomadaire.

Les Français déclarent dépenser en juin environ 11 euros par semaine et par personne en pommes de terre, fruits et légumes frais. Ce budget se répartit d’une manière quasi-équivalente entre les fruits (44% du montant) et les légumes (39%), le reste (16%) revenant aux pommes de terre.

Les Français achètent généralement leurs fruits, légumes et pommes de terre en supermarché pour 62% d’entre eux, bien plus que chez le primeur/sur le marché (24%) ; les achats directement chez le producteur (7%), ou dans un magasin bio (4%) sont très minoritaires. Mais les départs en vacances sont là aussi l’occasion de changer ses pratiques : ceux qui partent en vacances iront davantage chez le primeur/sur le marché (52%) qu’au supermarché (38%).

Les Français mettent en moyenne 13 min pour se rendre sur leur lieu d’achat, en utilisant leur voiture (78%), sauf en agglomération parisienne où près d’un Francilien sur deux (44%) s’y rend à pied (contre 19% des Français au global).

DES MODES D’ACHATS QUI VARIENT SELON LES CATÉGORIES DE FRANÇAIS 

Ces chiffres moyens cachent des comportements d’achat bien variés. Ainsi, les plus âgés raffolent de fruits et légumes : 

  • Les plus de 60 ans en consomment davantage que les moins de 35 ans (4,9 portions/jour, soit une portion de plus que les moins de 35 ans (4.1 portions/jour) ; la quantité de pommes de terre consommées, quant à elle, ne varie pas selon l’âge : une portion par jour en moyenne, de 7 à 77 ans !
  • Ils font leurs achats plus fréquemment (91% achètent des fruits frais de façon hebdomadaire, 41% même plusieurs fois par semaine, contre respectivement 77% et 21% chez les moins de 35 ans)
  • Ils dépensent ainsi davantage pour ces produits (14 € par semaine et par personne chez les 60 ans ou plus contre 11 € chez les moins de 35 ans).

 

On retrouve les contrastes similaires entre les catégories populaires (employés et ouvriers) d’une part et les cadres / professions libérales d’autre part :

  • Seuls 75% des catégories populaires achètent leurs fruits au moins une fois par semaine, contre 84% des catégories aisées. Même écart pour les légumes, achetés toutes les semaines par 69% des ouvriers et 77% des cadres. Et, une fois de plus, les pommes de terre s’avèrent très « démocratiques », puisque leur fréquence d’achat ne varie pas en fonction de la taille du porte-monnaie ;
  • En lien avec cet achat moins fréquent, la consommation de fruits et légumes est moindre chez les catégories populaires (3.9 portions/jour en moyenne) que les catégories aisées (4.3 portions/jour) ;
  • Leur budget est également légèrement inférieur (10 € par personne et par semaine en pommes de terre, fruits et légumes frais, contre 13 € pour les cadres).

Fiche technique :
Baromètre saisonnier des fruits et légumes frais et de la pomme de terre - Vague d’Eté : sondage Ipsos réalisé online auprès de 1000 Français âgés de 18 ans ou plus, du 31 mai au 2 juin 2017.

Document associé :

Guillaume Petit

Directeur du département Corporate Image & Réputation, Ipsos Public Affairs

Grazyna Marcinkowska

Guillaume Petit

Directeur du département Corporate Image & Réputation, Ipsos Public Affairs

Commentez cet article :

Identifiez-vous et inscrivez-vous rapidement et gratuite pour commenter cet article

A la une en ce moment :